3 actions pour aider votre enfant à réduire son stress  

Votre enfant est de plus en plus stressé et vous ne savez pas vraiment comment l’aider ? Je vous présente ici 3 actions faciles à mettre en place pour l’aider à réduire son stress que j’ai proposées à certains de mes élèves et à leur famille et qui ont fait leurs preuves.

1- Le Palais Mental

Une des techniques les plus puissantes je trouve pour réduire le stress, peu importe l’âge (convient même aux adultes).

Invitez votre enfant, quand il se couche par exemple, à s’imaginer un lieu où il se sent bien. Exemple : sa maison, une super cabane en haut d’un arbre, un vaisseau, une île au milieu d’une mer turquoise, etc.

Il pourra construire son palais mental un peu plus chaque jour. Il peut y insérer des objets rassurants, comme par exemple des animaux, des sons, des odeurs qu’il aime bien. Le plus important étant qu’il se sente apaisé et en sécurité.

Il lui suffira ensuite, dès qu’il sent le stress monter et peu importe où il se trouve, de fermer les yeux quelques minutes et de s’imaginer à l’intérieur de son palais mental, auprès des choses qu’il aime et le rassurent.

C’est une très bonne méthode aussi pour les personnes qui ont du mal à trouver le sommeil. Le fait de « travailler » à imaginer son palais mental en se couchant va aussi aider à l’endormissement.

2- Le Scan Corporel

Petit exercice simple et efficace pour réduire le stress, pouvant être fait en classe, en toute discrétion.

Il lui suffit de porter son attention depuis le haut de sa tête et de descendre doucement jusqu’à ses pieds en énumérant chaque partie de son corps : cheveux – front – yeux – nez – bouche- menton –nuque – […]  – jambes – chevilles – talons – orteils.

Le tout en prenant le temps d’inspirer et d’expirer tranquillement.

3- Un moment de partage

Parfois, il est difficile pour un enfant, surtout vers l’adolescence, de communiquer et d’extérioriser ce qui ne va pas. C’est bien souvent pour cette raison que le stress augmente, lui faisant même parfois perdre ses moyens en classe, lors des contrôles.

Le but ici n’est pas forcément de rentrer en communication ou de le forcer à parler. Je vous propose simplement de lui rappeler que vous êtes là pour lui. Voici quelques suggestions qui ont fait leur preuve, à la fois, car ce genre d’activités change les idées et aère l’esprit, d’autre part, car être auprès d’un parent rassure et réconforte (même si parfois ils font « style » que non)

  • Un petit tour en voiture seulement pour profiter du paysage et pour être ensemble. Même 30 minutes le soir après les cours, ce n’est JAMAIS du temps de perdu, au contraire.
  • Boire un coup à une terrasse dans un endroit sympa, même si c’est sur la place à côté de la maison.
  • Une partie de votre jeu préféré
  • Brancher la musique 15 ou 20 minutes en arrivant
  • Un repas « apéritif dînatoire » où chacun mange ce qu’il veut, mais où tout le monde se retrouve.

Cela peut paraître dérisoire, mais bien souvent, le fait que leur quotidien et leur routine hebdomadaire ne tournent exclusivement qu’autour des cours et des devoirs sont un des facteurs de stress les plus importants. C’est quelque chose qui revient vraiment très fréquemment dans nos discussions. 

Si toutefois le stress ne devient plus gérable pour lui. Je vous conseille de vous rapprocher de personnes qui pourront alors l’aider à gérer ses émotions ou à faire émerger ce qui ne va pas (sophrologue, psychologue, thérapeute …).

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou poser vos questions si vous en avez. Je vous invite également à me partager les sujets que vous souhaiteriez me voir traiter.

A bientôt,

aurelie arias

Vous souhaitez en savoir plus sur mon parcours et mon expérience ? Je vous invite à cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.